• Tu me l'as dit....

     

    Tu me l’as dit.

    Que fais tu dis? moi je m’ennuie.

    Reviendras-tu là où conduit

    La lune bleue en pleine nuit ?

    Le temps est gris, tombe la pluie.

     

    Larme cachée, à peine enfouie

    Dans le silence où tout s’enfuit

    Mon coeur gémit sans aucun bruit

    Il a perdu son parapluie.

     

    Au gré du temps quoiqu’il arrive

    Ne pensons plus aux jours maudits

    Qui nous menaient à la dérive.

     

    "C’est notre histoire qui continue

    Se moquant bien de toute nue

    L’Amour est roi ". Tu me l’as dit.

     

    elvane**30.05.2006**

     

  • Je voudrais savoir t'écrire.




    Je voudrais savoir .....

    ****
    Je voudrais savoir t’écrire “je t’aime”

    Maudite ronde infernale des mots
    qui ne se rangent pas comme il le faut.

    Mais pourquoi se taisent-ils aussitôt?
    Se cachant à la vue de mon stylo.

    Ils tournent , tournent dans un vrai cahot
    Seulement parce que je t’aime trop.

    ****


    Laisse moi longtemps te dire “je t’aime”

    Et pouvoir zapper le bien grand dilemme
    Qui se pose à moi et se fait problème.

    Clamer à tout va “ alors combien-même
    Ce qui nous unit est sans théorème“.

    Les sentiments purs seuls parfois se sèment,
    Oublions ce qui les rend si extrêmes.

    ****


    Laisse moi longtemps te dire “je t’aime”

    Je voudrais t’écrire encore des poèmes
    Avec mes “je t’aime” en unique thème.

    Habillons nos vies de tendres emblèmes
    Recouvrons nos nuits de roses bohème.


    ****

    Laisse moi dormir au creux des “je t’aime”

    Le hasard nous a donné tous les droits
    Le destin ne peut être maladroit.

    Près de toi Je n’ai plus jamais eu froid
    Je reste blottie loin de mes effrois.


    ****
    Laisse moi dormir au creux des “je t’aime”

    Te murmurer à l’envers , à l’endroit
    Que c’est la magie qui fait l’Amour Roi.


    ****


    Je voudrais savoir t’écrire “je t’aime”


    *****

    elvane**27.05.2006**

  • Nos mots

    Nos mots

     

    Nos mots....................Sont beaux

    Ils sont frais.....................Mais si discrets

    Ils ont la douce senteur ..............Des pétales de jolies fleurs

    Ils ne peuvent pas tout à fait ..........Nous dire ce qui est trop vrai.

    Nos mots sont de tendres pensées , Que nous n’osons jamais avouer.

    Ils ne nous blesseront pas, ils se posent comme par magie çà et là.

    Nous sommes les seuls à savoir les décrypter nous les croisons

    Il chantent nos sentiments ,mais taisent toujours leur nom.

    Ils nous manquent lorsqu’ils ne nous parviennent pas.

    Nos mots cachent notre drôle de timidité

    Ils parlent toujours avec notre coeur

    Nos mots nous les aimons trop

    Ils se font mots de bonheur.

    Jamais ils ne font peur,

    Ils sont Nous .

    Aimants

    Gentils

    Mots.

  • Loin de ton aile



    Loin de ton aile

    Je pense à toi

    Rêve aquarelle

    Douce étincelle,

    Source d’émoi.

     

    J’attrape froid

    Loin de ton aile

    La vie n’est belle

    et sans effroi

     

    Que dans tes bras.

     

    Tu es là-bas

    Loin de ma vue.

     

    Vas-tu venir

    Pour nous blottir ?

     

    Je suis perdue.

     

    elvane**21.05.2006**

  • Mots plumier

    Mots plumier

    Mes mots se sont cachés. Tu as su amoindrir

    les effets destructeurs de ce monde endeuillé

    Qui comme les fumées savent bien asphyxier.

    De ce terrible enfer j’ai enfin pu partir.

     

    J’aimerais tant t’écrire encore mes soupirs

    Te faire partager ce qui peut m’ imprégner.

    Comment m’y prendre alors pour pouvoir témoigner ?

    Du bonheur infiltré m’évitant de souffrir.

     

    J’aimerais tant t’écrire et pouvoir définir

    Ce sentiment nouveau que je voudrais crier.

    Mon esprit est bloqué comme l’est mon poignet.

    Ma gorge est asséchée , nul son ne peut venir.

     

    Mes mots se sont cachés et ne veulent sortir,

    Ma plume ne veut plus tremper dans l’encrier,

    Elle reste enfermée au fond de mon plumier.

    Les secrets silencieux protègent l’avenir.

    elvane **20.05.2006**

  • Météo de mon coeur

     

    Météo de mon coeur.

     

    Ta voix est devenue

    Météo de mon coeur,

    Elle a tant de douceur

    Qu’elle en chasse les nues.

     

    Si je l’ai entendue

    C’est un jour de bonheur,

    Vite passent les heures

    Au soleil de ma rue.

     

    Ta voix ma tant émue

    Elle a séché mes pleurs

    J’ai perdu ma torpeur,

    La vie m’est revenue.

     

    elvane**18.03.2006**

     

     

     

  • Fièvre



    Fièvre

    Lorsque mon coeur se met à battre la chamade,
    Sans même avoir le temps de daigner m’avertir,
    Mon Dieu que c'est troublant de se sentir partir !
    Il me semble tomber atrocement malade.

    Envers et contre tout se poursuit l’escalade;
    Ma fièvre ignoblement ne cesse de grandir,
    Brûlure envahissante aux couleurs du désir.
    Je n’avais pas prévu une telle escapade

    Inutile combat. La lutte est inégale.
    Mon coeur devra gérer cette affection fatale
    Dont il croyait avoir été bien vacciné

    Ma vie s’en moque elle est déjà paramétrée;
    Elle saura déjouer le mal enraciné.
    Le coeur perd la raison, l’Amour fait son entrée.


    elvane**10.04.2006**



  • Le jour se lève


    Le jour se lève


    Dans la pénombre bleue, lorsque le jour se lève,

    Je me penche sur toi en effleurant ton dos

    J’apporte avec tendresse un bol de café chaud.

    Une douce façon pour te sortir d'un rêve.




    Je me penche sur toi en effleurant ton dos

    C'est un instant magique en cette aurore brève,

    Une douce façon pour te sortir d'un rêve.

    Ce matin est câlin, prenons le pour cadeau.




    C'est un instant magique en cette aurore brève

    Doucement je murmure : “il est encore tôt,

    Ce matin est câlin, prenons le pour cadeau

    Garde moi contre toi, je serai bonne élève.”




    Doucement je murmure : “il est encore tôt,

    Oublions le réveil, faisons un jour de trêve,

    Garde moi contre toi, je serai bonne élève.

    Laisse moi me glisser et caresser ta peau.”




    Oublions le réveil, faisons un jour de trêve,

    Le soleil attendra derrière le rideau,

    Laisse moi me glisser et caresser ta peau.

    Dans la pénombre bleue lorsque le jour se lève.”




    elvane **30.03.2006**

  • Je pourrais



    Je pourrais

    Je voudrais être fée, connaître la magie,
    Te transmettre l’amour, te donner le bonheur
    Et poser sur ton coeur la perle de douceur.
    Je pourrais murmurer de jolies mélodies.

    Je voudrais être fleur pour adoucir ta vie
    Donner à chaque jour de bien tendres senteurs
    Et laisser à tes yeux des étranges lueurs,
    Pour toi je me ferais flamme d’une bougie.

    Je pourrais devenir une petite artiste,
    Marcher sur un grand fil, me faire équilibriste
    Juste pour te montrer comment l’amour rend fou.

    Je pourrais si tu veux, être aussi alpiniste,
    Danser le sirtaki sur le port de Corfou
    Pourvu que plus jamais tu ne deviennes triste.


    elvane**02.05.2006**

  • Réveil maussade



    Réveil maussade

    Au réveil je n’ai vu qu’un triste temps maussade,
    Je n’ai pas eu envie de quitter l’oreiller.
    Trop vide la maison, pas d’enfant réveillé.
    Encore une journée qui va me sembler fade.

    J’ai cherché un bouquin à l’esprit d’escapade,
    J’ai regardé longtemps ces livres alignés
    Trop sérieux, sans roman, tous sont à ennuyer.
    Au hasard j’ai choisi le vieux Marquis de Sade.

    Je me suis rendormie à la première page,
    Je n’avais pas l’esprit pour son libertinage.
    Ma  peine n’a cessé de gagner du terrain.

    Le plateau du p’tit dèj est resté en cuisine,
    C’est mon Romain parti dormir chez la cousine
    Qui manque ce matin et fait le temps chagrin.


    elvane **1er mai 2006**