• Le 27 juin dernier

     

    Le 27 juin dernier ,


    Bien mystérieux Amour aux détours poétiques
    Tu t’es posé sur nous sans préméditation.
    Cela faisait longtemps que nous nous connaissions
    Sur fond d’alexandrins aux rimes angéliques.

    Plume et réalité ont été si magiques !
    Prouesse de douceur et jeu de séduction
    Pour deux êtres blessés à l’ âme en perdition
    Se prenant à chanter sur une autre rythmique.

    Le vingt-sept juin dernier, chose promise et due
    Tu es venu ici. Découverte attendue
    Qui nous a révélé que la vie continuait.

    Une belle journée nous était réservée,
    D’une histoire d’Amour le premier act’ se jouait.
    Le vingt-sept juin dernier la brume s’est levée.

    elvane le “27 juin 2006”

    ****

    A toi ,  Jean -François .D

    à Nous

  • Couleur Passion

     

    Couleur Passion.

    ***

    Est-ce que c’est l’envie

    De croiser nos chemins

    Pour d’autres lendemains

    Qui changeraient nos vies ?

     

    Est-ce un coup de folie

    Ou encor' le destin

    Qui par un beau matin

    Fit l’histoire jolie ?

     

    Je ne saurais répondre,

    Mais l’Amour a fait fondre

    Peurs et appréhensions.

     

    Il reste ce mélange

    d’un sentiment étrange

    A la couleur passion.

     

    elvane **27.06.2006**

  • BONHEUR INSTANT


    Le bonheur "Instant"


    Savons nous toujours bien apprécier aujourd'hui ?
    Nous sommes sans arrêt en quête pour être ivre.
    Nous devrions penser à balayer le givre
    Déposé sur vos vies puisque le temps a fui !

    Le destin est présent et toujours sûr de lui,
    Il nous fait passager jusqu'au port qui délivre.
    Il peut aussi donner un désir de mieux vivre.
    Et nous faire oublier notre goût de l'ennui.

    Bien sûr nous avons tous peur de notre agonie,
    Il faut être conscient, et là , nul ne le nie
    Le bonheur dans la vie n'est qu'instants déjà pris.

    La mort arrivera, jamais elle n'assigne,
    Elle nous attendra sans doute avec mépris
    Offrons lui un ballet. Jouons" la mort du Cygne"


    **elvane 09.06.2006**

  • LE TEMPS


    Le temps

    Le temps qui est perdu ne se rattrape plus,
    Il se moque de tout, fait la vie éphémère.
    Jamais il ne revient en faisant marche arrière.
    Il sait bien que sur nous il est maître absolu.

    Nos pendules de vie n’ont simplement pas vu
    Qu’il a nulle indulgence envers nous. Il préfère
    Laisser les aléas décaler les horaires.
    Lui, il tourne toujours, semant ses imprévus.

    Dis moi que toi et moi ne le laisserons pas
    Grignoter notre Amour en marchant dans nos pas.
    Dis moi que nous saurons faire la part des choses.

    S’il nous prend des instants, il devra nous les rendre.
    Faudrait-t-il le figer en appuyant sur “pause”
    Que nous arriverions à pouvoir lui reprendre.


    elvane**08.06.2006*

  • AMI FIDELE

     

    Ami fidèle

    Vous ne trouverez pas un ami plus fidèle.
    il est là le matin réclamant votre Amour
    Je l’ai vu se parer de ses plus beaux atours
    Montrant dès le réveil ses plus jolies dentelles

    Il essaie de garder sa jeunesse éternelle
    Il est toujours présent, il voudrait tour à tour
    être libre ou guidé, mais soigné chaque jour
    Avec la perfection d’une tendre aquarelle .

    Il sait être discret ,c’est pourquoi il enchante
    Toujours l’air radieux, à la mine changeante
    Il se fait confident de nos petits matins.

    Il réclame des soins et cherche la tendresse.
    C‘est un ami parfait au doux nom de “jardin”
    Qui sait capter nos sens avec délicatesse.


    elvane **05.06.2006**