• Elvire où es-tu ?

    Eternity

     

    star230ooElvire où es-tu ?star230oo

    star230oo

    Jolie petite Elvire où es-tu dans les nues ?

    Il faudrait remonter l’horloge du passé.

    L’hiver s’est imposé, l’été s’est vu chassé.

    Au ruisseau de la vie tu n’es plus revenue.

     

    Il faudrait remonter l’horloge du passé.

    Le soleil n’atteint plus tes longues mains menues

    Au ruisseau de la vie tu n’es plus revenue.

    Ton sourire est fondu, ton regard s’est glacé.

     

    Le soleil n’atteint plus tes longues mains menues

    Il ne peut réchauffer un astre déplacé

    Ton sourire est fondu, ton regard s’est glacé.

    Au creux des galaxies qu’es tu donc devenue?

     

    Il ne peut réchauffer un astre déplacé

    Si la lune a caché ton regard d’ingénue.

    Au creux des galaxies qu’es tu donc devenue ?

    Un nuage a volé tes longs cheveux tressés.

     

    Si la lune a caché ton regard d’ingénue.

    C’était pour te donner une étoile en corset

    Un nuage a volé tes longs cheveux tressés.

    Jolie petite Elvire où es-tu dans les nues ?

     

    star230ooelvanestar230oo23.01.2007star230oo

    elvire ou es tu

     

  • Pantoum du 23 janvier

    8714965_p

     

    star230ooPantoum du 23 janvier.star230oo

    star230oo

    En te laissant seize ans pour seul anniversaire

    il revient chaque année le vingt trois de janvier

    Il n’a plus la clarté qui sait émerveiller.

    Il laisse un goût amer d’une journée mystère.

     

    il revient chaque année le vingt trois de janvier

    J’ai perdu le trésor qui m’avait faite mère

    .Il laisse un goût amer d’une journée mystère.

    aux heures suspendues mon coeur s’est endeuillé.

     

    J’ai perdu le trésor qui m’avait faite mère

    Que reste-t-il encore en mon regard mouillé ?

    Aux heures suspendues mon coeur s’est endeuillé.

    De ce matin d’hiver s’est éteint la lumière.

     

    Que reste-t-il encore en mon regard mouillé ?

    Nul n’a su m’expliquer ton passage éphémère

    De ce matin d’hiver s’est éteint la lumière.

    Lorsque tu es partie au pays oublié.

    Nul n’a su m’expliquer ton passage éphémère

    Il m’a juste été dit qu’il me fallait prier

    Lorsque tu es partie au pays oublié.

    En te laissant seize ans pour seul anniversaire.

     

    star230ooA Elvirestar230oo

     

     

    Elvane **23.01.2007**

  • le 23 janvier est de retour.....

     

     

    star230oostar230ooMerci  Jean-François star230oo

    star230ood'avoir composé un si joli poème pour l'anniversaire d'Elvire .star230oo

     

    star230oostar230oostar230oostar230oo

    visageange deux visages

    star230oostar230oo

    Elle est partie trop tôt.

     

    Elle a vécu heureuse auprès de sa maman
    Elle a tenu sa main en lui disant je t'aime
    Et si elle est partie un peu trop tôt vraiment
    Au pays mystérieux où vit le chrysanthème

    C'est que Dieu a voulu rappeler son enfant
    Son ange sa passion son trésor son poème
    C'est que le temps qui passe a jugé le moment
    De l'immortaliser en son année seixième.

    La photo a gardé en délice charmant
    Sur le mur du salon son visage de crème
    Sa chevelure ébène et son regard diamant

    Sa beauté qu'elle émet sans collier ni diadème.
    Son âme est un soleil qui brille au firmament
    La mort aura laissé son souvenir indemne.

     

    Condor-Jean-François D.

    Lundi 23.01.2006.

  • PERLE

     

    PERLE

     

    Perle brune posée à l’orée de mon âme

    Glissée au creux du cou par tes doigts doux et chauds.

    Sous ton souffle frôlant la courbe de mon dos

    J’ai senti s’embraser mon coeur épris de femme.

     

    Symboles sur poignets portés en oriflamme

    Ont éloigné mes peurs devenues oripeaux.

    Perles ou tendres liens , mots d’amour sur ma peau

    Vous avez balayé mon effroyable drame.

     

    Sous ce flux d’émotion, je n’ai rien su te dire.

    Mes yeux se sont baissés, comment ne pas maudire

    Cette timidité qui a bloqué les mots.

     

    Même si j’écrivais le plus doux des poèmes

    Il n’atteindrait jamais cette douceur d’émaux

    Aux sentiments profonds appelant mes je t’aime”

     

    elvane** le 17.01.2007**

     

    goutte A toi

     

                                 

    Je ne remercierai jamais assez le destin de m'avoir fait croiser ton chemin !

  • Marguerite

    Marguerite

     

    Je me souviens des marguerites

    Non de ces fleurs très printanières

    Que nous effeuillons sur les pierres

    Avec phrases dites et redites.

     

    Mais du prénom qu‘est “Marguerite”

    Prénom du paradis sur terre

    Celui que portait ma grand-Mère.

    Du temps où j’étais si petite.

     

    Elle avait trois prénoms fleuris

    Rose,Violette et celui-ci *

    Que j’aimais et dont j’étais fière .

     

    Joli prénom perdu depuis

    Prénom à la mode éphémère

    semblant démodé aujourd’hui.

    elvane**15.01.2007**

     

     

     

  • Tes yeux noirs

     


    Tes yeux noirs




    Lorsque j’ai vu ses grands yeux verts

    J’ai cru à un bel univers

    Ils cachaient des effets pervers.

    Ils m’ont laissé un goût amer.



    J’ai plongé dans le camaïeu

    d’un autre regard bien trop bleu

    Il me semblait si merveilleux !

    Mais n’a pas conjugué par deux.



    Avec l’encre des tiens si noirs

    S’est envolé mon désespoir.

    Dans le reflet de leurs miroirs

    Je n’ai plus jamais peur le soir.



    elvane **26.03.2006.

  • Solfège pour deux voix

     

    Solfège pour deux voix.

     

    Je me suis envolée posée contre ton cou,

    Les nuages filaient transformés en ombrelles

    Pour mieux accompagner tes longs battements d’ailes

    Et nous faire oublier qu’un bonheur a un coût.

     

    Solfège pour deux voix imprégné tout à coup

    De profonds sentiments qui rendent les vies belles

    En sachant écarter nos réflexes rebelles.

    Abreuvoir de mots doux des “je t’aime beaucoup”.

     

    Nous sommes  convaincus que nous n’aurons plus mal

    Puisque nous sommes deux, il apparaît normal

    D’avoir nos jours heureux là où l’Amour convie.

     

    Si tout veut basculer, saurons nous atterrir

    En douceur loin du “Nous” ? En aurons nous envie ?

    Il faudra nous aimer pour ne pas en souffrir.

     

    elvane **21.10.2006**

  • Précieux comme un Rubens

    Précieux comme un Rubens

    *****

    Ce jour là, j’ai levé mon regard vers le ciel,

    Il volait tout là-haut majestueux Oiseau Noir

    Son oeil était si sombre empreint de désespoir.

    Nos vies avaient un goût amer comme du fiel.

     

    C’est sur ma vie cahot qu’est arrivé un prince,

    Il portait en fardeau les ailes d’un oiseau,

    Je l’ai vu dans les nues frêle comme un roseau.

    Entre nous la distance est devenue bien mince.

     

    En douce confidence au souffle émotionnel.

    Nos mots nous ont testés pour mieux nous émouvoir.

    Avec nos rendez-vous chaque soir sans nous voir

    Ces jours là ont parus un peu providentiels.

     

    Notre vie semblait morne, aux rouages qui grincent.

    De poème en rubans le gentil damoiseau

    S’est posé près de moi. J’en ai fait un héros

    Depuis ce temps il est précieux comme un Rubens.

     

    elvane**23.11.06**

  • Fillette

    fillette mefie toi

    Fillette

     

    Fillette, méfie toi, l’amour est éphémère,

    N’oublie jamais cela, l’homme est un prédateur.

    Prend garde aux illusions, il sait être menteur.

    En ombre il changera ce qu’il a fait lumière.

     

    Fillette, un vrai conseil pour ne pas être à terre,

    S’il a le regard doux et se fait beau charmeur

    Il brûlera ton coeur jusqu’à ce qu’il en meurt.

    Surtout n’écoute pas, apprends lui à se taire.

     

    Fillette, prend bien garde, il ne faut pas rêver,

    l’Amour est un danger qui prépare à pleurer,

    Réfléchis bien avant de tomber amoureuse.

     

    Le seul dessein de l’homme est de te capturer.

    Prend mille précautions si tu veux vivre heureuse.

    Tu dois te protéger avant de chavirer.

     

    elvane **21.10.2006**

  • Il file,

    sablier_med2

     

    Il file,

     

    Il file entre mes doigts comme en un sablier

    Se moquant bien de moi et de mes idées noires.

    Il glisse ses effets espérant faire croire

    Qu’il m’est fidèle Ami ou mon meilleur allié.

     

    Pourquoi n’ai-je compris que j’allais perdre pied ?

    C’est un sable mouvant pour rêves illusoires

    Qui oublie de figer les plus belles histoires.

    A son emprise un jour, il me faudra plier.

     

    S’il m’inquiète aujourd’hui c’est parce que je t’Aime,

    Que ce temps soit maudit avec son théorème,

    Je le repousserai et défierai sa loi.

     

    Le sablier du temps que je n’accepte guère

    Ne pourrait-il un jour avoir le bon aloi

    D’arrêter d’imposer son invincible guerre.

     

    elvane**20.10.2006**

  • Ce soir là

     

    yeuxor1ku

    Ce soir là,

     

    Ce soir là mon regard avait le teint de l’onde,

    Le bonheur est entré éclairant mes yeux verts.

    Déjà se dévoilaient des sentiments très clairs

    Avec pour seul reflet l’amour qui nous inonde.

     

    Embourbée sur la route instable et vagabonde

    D’une drôle de vie si proche de l’enfer

    Je trouvais avec “Nous” ce qui manquait hier.

    Il m’a semblé soudain vivre en un autre monde.

     

    Ces instants merveilleux sont à jamais figés.

    L’iris de mes yeux d’eau se sont faits messagers

    Dans tes bras protecteurs s’est trouvé ma lumière.

     

    Le souvenir ému semble un rêve enchanté

    Ce soir là le bonheur a hissé sa bannière

    Remisant mes démons en leurs cachots hantés.

     

    elvane** 24.10.2006**

  • et si j' etais.....

     

    Et si j'étais ?


     

    - Une fleur. :
    J’apaiserais tes yeux en me faisant bleuet,

     

    - Une plante :
    le coton ,boule blanche au doux parfum désuet.

     

    - Un arbre :
    le tilleul , pour calmer ta frayeur quand tu dors.

     

    - Un animal. :
    le tendre papillon, qui frôlerait ton corps.

     

    - Un objet. :
    une plume dorée pour t’écrire un poème .

     

    - Une couleur.:
    teintée en bois de rose au pinceau des « je t’aime »

     

    - Un film. :
    Love Story , avec son amour romantique .

     

    - Un roman. :
    Dans ta peau, pour son genre à l'effet diabolique.

     

    - Un véhicule. :
    Il n’est pas étonnant de vouloir me faire " aile "

     

    - Un édifice.:
    Un phare balayant la nuit qui étincelle.

     

    - Une odeur. :
    La douce friandise à la senteur cannelle

     

    - Un bruit. :
    de la belle musique au son qui ensorcelle.

     

    - Un fruit.
    Une cerise rouge au vermeil qui nous grise

     

    - Un personnage de la mythologie. :
    une nymphe trop heureuse d’être sous ton emprise.

     

    - Un vêtement. :
    Peu importe lequel s'il est fait de dentelle.

     

    - Un lieu.
    une plage en juillet quand la mer se fait belle.

     

    elvane** 2.01.2007**



     

  • TON AMI

    TON AMI

     

    Ton Ami,

     

    Entre nous nul besoin de cacher un secret.

    Dis à ton cher copain qu’il change sa devise

    Indique lui pourquoi il ne sont pas de mise.

    Le “faux” prémédité ne peut être concret.

     

    Lui as-tu raconté que c’est à Monsecret

    Qu’une fin de janvier sous le froid et la bise

    Un carrefour s’est vu être terre promise

    Avec premiers baisers timides et discrets.

     

    Seul gage pour gérer ou vaincre chaque épreuve

    La confiance est en nous, nul besoin d’une preuve

    Ton Ami est gentil, mais n’a pas tout compris.

     

    Je lui expliquerai toutes nos différences,

    Pour nous, il n’est question de frôler le “non-dit”

    Mentir par omission n’engendre que méfiances.

     

    elvane**29.10.2006**