• Poète qui es-tu ?

    COUPLE POETE

    Poète, qui es-tu ?

    Poète qui es-tu ? un tendre homme pensant ?
    Une plume qui glisse avec nulle autre chose
    Qu'un créateur de mots dont la muse dispose ?
    Ou encore un rêveur le plus souvent absent.... ?

    Toi sa muse, aurais-tu ce pouvoir agissant
    Tel un nouveau printemps où la nature éclose
    De mille fleurs de lys distille où il repose
    Un envoûtement dû au parfum trop puissant ?

    Et si l’inspiration versatile l’ épie
    En espérant ne plus le savoir attaché
    A une seule muse, Où donc serait l’ impie ?

    Toi muse et Toi poète au sentiment caché,
    Laisserez-vous perler une larme aux paupières
    Des hommes délivrés de leurs coeurs faits de pierres ?.....

    elvane**25.03.2007**

  • Dans ta poésie

    CHAPITRE PLUME

     

    Dans ta poésie

     

    Un jour , dans un clin d'œil tu écrivais: “je viens”,

    Tu m’avais amusée, ta phrase était jolie

    Glissée comme cela dans une poésie.

    Tu avais dit alors : c”est pour l’alexandrin”...

     

    Lorsque tu t’es garé au bout de mon chemin

    Le soleil s’est levé sur mon âme endormie.

    Il avait oublié de dire que la vie

    Allait changer de sens un beau matin de juin.

     

    Ton sourire à conquis ce qui restait en moi

    De force pour aimer Pas d’Amitié cette fois

    Même si parfois je crois que c’est de la folie.

     

    Le ciel s’est dégagé, plus de noir, plus de gris,

    De l’amour-amitié j’ai su faire le tri

    De l’avoir réveillé,mon coeur te remercie .

     

    elvane **28.04.2006**

  • Larme voleuse

     
    amour revé

    Larme voleuse

     
    ******
     
    Le ciel est pourtant bleu  mais la journée est sombre.
    Le soleil peut briller, si tu es loin de moi
    Mes yeux sont attristés car ma vie est à l’ombre.
    Je voudrais m’envoler pour revenir vers toi.
     
    Retrouver l’émotion  au coeur de  la pénombre.
    A l’orée  du bonheur où scintille l’émoi.
    Sous le flux de tendresse  là où notre âme sombre.
    Poser sur notre Amour  le ciel pour faire un toit.
     
    Je pourrais accepter un flirt avec les diables
    Me découvrir un don aux vertus indéniables
    Pour que loin de tes bras mon moral soit vainqueur.
     
    Mon regard s’est fixé sur la  cime rocheuse.
    Pour trahir les secrets enfermés dans mon coeur
    Une larme en sillon est tombée en voleuse.
     
    elvane**24.03.2007**